Alice Belaïdi, actrice de la scène française

Alice Belaïdi, actrice de la scène française

Alice Belaïdi est une actrice française que l’on a plaisir à voir jouer au cinéma, comme au théâtre, dans la comédie ou le drame.

Son parcours

Elle a grandi à Avignon et a tout de suite baigné dans l’effervescence théâtrale. Adolescente, elle traîne pas mal dans les théâtres et touche son premier cachet à 15 ans. « En juillet, à  Avignon,  il y a plus de 1000 spectacles donc quand tu es ado tu joues pour te faire un peu d’argent. »

Actrice, au départ ce n’était pas une vocation ou une passion d’enfant « Je voulais partir aux Antilles pour ouvrir un bar à jus. Être actrice c’était très abstrait. » Mais Alice continue et enchaîne les rôles « On m’a tendu des perches que j’ai saisies et je suis arrivée à Paris. »

Elle s’installe à vingt ans à Paris pour la pièce Confidences à Allah. La pièce connaît un important succès. Alice fait alors une tournée de trois ans. « J’étais seule sur scène, ça me demandait beaucoup psychologiquement ». Heureusement il y avait le metteur en scène, Gérard Gélas, directeur du théâtre du Chêne Noir à Avignon. « C’est mon papa du métier, c’est un ami, c’est grâce à lui que je suis là. »

Elle reçoit pour sa prestation le Molière de la révélation théâtrale en 2010. « On me disait que j’étais bonne actrice. C’était fou pour moi, j’hallucinais que les gens s’intéressent à moi ».

ConfidencesAllahMPA-256-1024x683

Confidences à Allah de Gérard Gelas

Ses envies

Aujourd’hui Alice est une actrice éclectique et on lui propose aussi bien des comédies (Sous les jupes des filles, les Gorilles) que des films d’auteurs (Maestro) ou des séries (Workingirls, le Bureau des Légendes).

602-030-

« Sous les jupes des filles » d’Audrey Dana

Alide Belaïdi (Sophie), Clémence Faure (Sophie), Claude Perron (Karine), Laurence Arne (Deborah)

« Workingirls » Alide Belaïdi (Sophie), Clémence Faure (Sophie), Claude Perron (Karine), Laurence Arne (Deborah)

Elle a très envie que ça continue et reste ouverte à tous les projets. « Tout m’intéresse et j’ai cette chance de tourner un peu de tout et de ne pas être enfermée dans un style. » Alice adorerait tourner avec Cédric Klapisch « Au-delà du réalisateur et de l’œuvre que j’aime, j’adore le bonhomme ».

Au quotidien, lorsqu’elle n’est pas en tournage ou en promo, la jeune femme écrit en compagnie de la scénariste Nadia Lakhdar (scénariste de La Marche notamment). « La plupart de mes journées, je les passe avec elle. C’est une nana brillantissime, elle a une vraie méthode d’écriture. Elle m’apprend beaucoup. C’est devenu ma sœur, mon alter ego. On passe notre temps à raconter nos histoires de femmes et de vie. »

Ses projets

Dans le futur, Alice aimerait revenir au théâtre. « Ça fait des années que je n’ai pas joué au théâtre et j’avoue que ça me manque. Le théâtre c’est de l’instinct. Je suis en train d’écrire quelque chose, ça prend du temps parce que c’est très personnel.»

La jeune femme sait que, si elle monte sa pièce, elle la jouera au Théâtre du Chêne Noir. « C’est ma maison, c’est là où j’ai commencé et c’est un théâtre emblématique avec des ondes de dingue. Même Léo Ferré aimait jouer là-bas ».

Dans la vie, la jeune actrice aime lire, beaucoup, la musique, le reggae et la soul, Jill Scott surtout. Elle affectionne les plaisirs simples. « J’aime la chaleur, le soleil, m’ennuyer avec mon chien et mon chéri. Notre rêve serait de nous acheter une maison quelque part où il fait un peu chaud, la retaper et planter nos légumes. C’est un peu ce à quoi j’aspire. »

maxresdefault

« Maestro » de Léa Fazer

Par moment, Alice peut avoir peur du vide mais elle y va et l’accepte. «C’est moi qui ait fait le choix d’avoir cette vie là. Et puis elle est bonne cette sensation de plonger. » A 30 ans, elle se sent plus apaisée qu’à ses débuts « Je me sens mieux dans ma peau,  avec mon image, je sais ce qui me fait du bien ou pas, je suis plus sereine. Qu’est ce que ça sera à 40 ? »

On risque de parler pas mal d’Alice en ce début d’année car elle est à l’affiche de l’Ascension de Ludovic Bernard, de Si j’étais un homme d’Audrey Dana prévus en janvier et de la saison 4 de Workingirls. Ce sera pour notre plus grand plaisir.

Alice-Belaidi

Découvrir plus de portraits influenceurs