Le Petit Français, le bon équilibre entre blogging et vie professionnelle

Le Petit Français, le bon équilibre entre blogging et vie professionnelle

Nicolas, c’est l’instagrameur qui monte. Il se fait remarquer par ses publications travaillées et étudiées, en diptyque sur Instagram, toujours très esthétiques. Le jeune homme cultive son originalité en développant un univers plus street et sport que ses collègues et amis influenceurs.

Les débuts de Nicolas

Nicolas alias Le Petit Français est un passionné de digital, après une école de commerce, des stages dans l’événementiel, la mode et la publicité, il part quelques mois à New York.

« Comme j’étais sportif, je ne pouvais pas partir pour des longues périodes faire des semestres ou autre à l’étranger. Et du coup, à la fin de l’école de commerce, je suis parti quelques mois. » Le jeune homme est en effet un passionné de sport, pratiquant durant ses études l’escrime de haut niveau.

Il arrête lorsqu’il revient en France et s’installe à Paris pour son premier boulot en agence de publicité. « L’escrime j’ai arrêté, par manque de temps et  j’avais moins de motivation. »

Il se lance dans sa deuxième passion, le social media. Aujourd’hui chez Marcel Agency, il s’éclate et s’épanouit dans son job au quotidien : « Je ne fais que du social media, il y a des budgets qui sont quand même assez cools. Je travaille avec des gens qui s’y connaissent vraiment. On est 20 au pôle social, c’est génial, il y a de l’émulation. »

le-petit-francais

Sa présence sur les réseaux

Nicolas débute en ouvrant son blog il y a deux ans. Il avait envie de partager ses découvertes, coups de cœur et inspirations. Il publiait déjà sur un blog, sorte de Tumblr qu’il alimentait pendant ses études. Il s’agissait surtout de photos d’inspirations qu’il partageait et il marchait plutôt bien.

Le jeune homme se remotive donc, refait le design et la ligne éditoriale de son blog et se lance :  « J’ai commencé par le blog et ensuite les réseaux se sont développés autour, forcément. » Il met environ six mois à se faire connaître et à intéresser les marques.

« Il y a eu un déclic, lorsque l’année dernière j’ai commencé à faire mon Instagram de façon un peu particulière. En deux. (cf: photo de son feed ci-dessous) Les marques m’ont pas mal contacté à partir de là, elles trouvaient que j’avais une patte particulière, qui se différencie un peu des autres. C’est un peu de boulot mais c’est j’adore ça. »

Et c’est vrai que l’on aime cet Instagram où son découpage donne de l’intensité à ses publications.

Sur ses réseaux, Nicolas partage ses passions

Un peu de mode : « J’ai toujours eu un attrait pour la mode et le style un peu street. » Sa marque fétiche reste Nike. Il aime beaucoup Kenzo, Cos ou Chmpgn qu’il porte beaucoup. Son uniforme au quotidien reste un t-shirt, un jean ou pantalon de costume slim et des baskets. « C’est tellement mes essentiels que quand j’arrive à l’agence avec des chaussures de ville, les gens se foutent de ma gueule. »

Bordeaux_Meriadeck_Gshock-GSteel_Nike-Lab_COS_Presto-Flyknit-white_14

Nicolas adore le sport, le foot surtout. « J’en fais le plus que je peux. J’en ai besoin pour me défouler, me changer les idées, pour évacuer toute la pression ou le stress que je peux avoir. » Avec ses lecteurs il a d’ailleurs organisé en décembre dernier une grosse soirée foot avec Nike :

« On s’est fait un entraînement avec des joueurs pro puis un match tous ensemble. Ma communauté est très cool, j’adore rencontrer les gens, échanger avec eux. »

011215-36-lepetitfrancais-nike-sportetstyle-magistaX

Le blog apporte également à Nicolas la possibilité de beaucoup voyager et de découvrir de nouveaux endroits, de nouvelles choses.

Il affectionne la capitale et aime s’y balader à pied. « Je le fais régulièrement le week-end, je prends mon appareil photo,  je me balade et je me perds dans Paris volontairement. Je tombe sur des endroits supers à shooter, c’est génial. » Il ne se revendique pas photographe mais adore la photo : « J’apprends d’ailleurs énormément avec mon photographe, @ahtlaqdmm. Il bosse avec le PSG. J’adore sa patte et son style. »

 

LPF-Devred-4

Ses projets

Nicolas fait partie du collectif les @Ringards avec Nicolas Simoes, Raphaël Simacourbe et Romain Costa.

« On a eu envie de lancer un truc à plusieurs. Parce que l’on est souvent, très souvent, ensemble. Pour le nom, on ne voulait ni un truc prétentieux ni d’anglicisme. On préférait quelque chose de marrant. Finalement ça marche pas mal. »

Lancé depuis juillet les Ringards intéressent déjà beaucoup.

Pour la suite Nicolas ne se voit pas, pour le moment, quitter son poste pour se consacrer entièrement au blogging. « Je suis très bien en agence, je m’éclate.  J’ai besoin aussi d’avoir cette stimulation, des gens autour de moi et en plus de ça, professionnellement parlant, aujourd’hui, je suis tellement content chez Marcel que je n’ai pas envie de bouger. »

Il s’occupe de son blog le soir et le week-end et sur ses trajets de métro où il répond à ses mails. « J’ai toujours lié deux choses différentes dans ma vie. Le travail d’un côté et la passion de l’autre. Pour le moment ça fonctionne. »

Toutefois, être plongé dans le digital 24h/24 peut devenir fatiguant. Nicolas n’hésite pas à faire des pauses et se couper de tout pendant quelques jours. « Les gens ne t’attendent pas en vrai.  Si tu ne postes pas pendant deux jours ce n’est pas la fin du monde. Tu les préviens que tu fais un break et voilà. Au final, tout le monde comprend. C’est important parce que l’on passe nos vies sur un téléphone ou sur un écran. On a tous besoin de faire un petit break et de lever la tête. »

Heureux en couple

Nicolas partage sa vie avec Margot du blog YouMakeFashion. Très complices et complémentaires, ils s’aident mutuellement.  

« En vrai, on ne fait jamais rien sans que l’autre valide ou sans que l’autre soit consulté parce qu’on a toujours besoin de l’avis de l’autre. Alors on s’appelle beaucoup. »

04_Look_Levis_Mode_Homme

Son rêve serait de partir quelques temps à l’étranger soit pour faire un tour du monde et partir à l’aventure, en sac à dos, accompagné par Margot, soit pour bosser dans une belle agence de publicité à l’étranger.

Aujourd’hui Nicolas a surtout envie de « juste continuer à kiffer. »

01_Farah-Vintage_Parc

Découvrez encore plus d’interviews influenceurs