Leia Sfez bouscule la mode enfants

Leia Sfez bouscule la mode enfants

Leia Sfez, c’est la créatrice de la marque pour enfants Diapers and Milk. Son compte Instagram très esthétique est suivi par une importante communauté à travers le monde, conquise par l’univers de cette jeune femme créative qui n’a pas la langue dans sa poche.

Je la retrouve chez Season, vers Temple pour un déjeuner « healthy », tout de suite très souriante et avenante. Je me dis que je vais passer un moment agréable.

Diapers and Milk

L’aventure Diapers and Milk commence avec la naissance d’India, la fille de Leia. Ne trouvant pas dans la mode enfantine des pièces ou des imprimés qui lui plaisent, Leia décide de dessiner des vêtements pour sa fille, notamment des leggings en coton bio.

« Je lui ai donc créé des pièces uniques. On se faisait beaucoup remarquer dans la rue, j’ai mis quelques photos sur Instagram et ça a cartonné. »

insta

Son mari Gary décide donc de créer un e-shop en 2013. « On s’est dit pourquoi ne pas les vendre ? On avait envie de relever le défi ». Le premier jour de la mise en ligne ils reçoivent vingt commandes, puis au fur et à mesure des jours le nombre se multiplie à une vitesse folle. « C’était un effet boule de neige, je ne m’y attendais pas du tout. C’est venu grâce à Instagram et à la presse car j’ai eu pas mal d’interviews. »

Au départ ils prennent cette activité pour un hobbie mais elle se transforme très vite en vraie aventure.

En 2014, les commandes sont trop nombreuses. Ils décident de faire une pause de neuf mois pour tout remettre en place et bien organiser leur activité. Ils trouvent une usine au Portugal et se lancent pour de bon. Gary quitte son job et se lance à temps plein dans l’aventure. Ils relancent l’e-shop et  le succès est encore au rendez-vous.

De plus, en 2015, Leia fait la rencontre de Sébastien Kopp, fondateur de la marque Veja. « On a pris un café, on s’est hyper bien entendu, il m’a montré son showroom, ses collections et de fil en aiguille il m’a proposé un collab. Elle a cartonné. »  Ils lancent donc en collaboration une paire femme et une paire enfant.

shoes

 

Aujourd’hui, Leia présente une collection capsule mais complète qui sortira cet été. Elle abandonne les leggins car elle souhaite aller plus loin. « Je vais présenter des robes, des tops, un vestiaire pour enfants. La  collection sera avant-gardiste. Ca ne sera pas du basique. Les pièces sont très droites. Ca sera chic et trendy avec des tarifs accessibles. »

Ils sont maintenant 3 chez Diapers and Milk, Leia qui s’occupe de la direction artistique et du suivi de production, une directrice commerciale (la marque est maintenant vendue dans 27 pays, dans une quarantaine de points de vente) et Gary qui s’occupe du marketing et de la direction financière.

Processed with VSCOcam with b1 preset

La fibre artistique

Leia est autodidacte, elle a toujours eu la fibre artistique et a tout appris sur le tas. Issue d’une famille d’artistes, elle côtoie le monde de la mode depuis l’enfance.

« Pour moi la mode c’est aussi quelque chose qui se transmet. C’est avoir du goût, un œil, connaître les matières, et savoir ce que tu veux. »

Elle a commencé à 16 ans à travailler dans les fashion-weeks en tant que photographe et assistante styliste. « J’étais dans le milieu haute couture parce que j’assistais une acheteuse du Koweït, on allait dans tous les showrooms de Balenciaga à Gautier, c’était un milieu assez spécial que je n’aimais pas forcément mais j’adorais la mode, la création, les pièces, les matières »

FullSizeRender_1

Ensuite elle s’est convertie en photographe freelance jusqu’au lancement de sa marque. « Là, je me retrouve quelques années plus tard à faire de la mode pour enfants alors que c’était complètement imprévu. »

Aujourd’hui elle n’a pas peur du changement. « Les leggings ça nous a lancé. Maintenant, avec la nouvelle collection ça me ressemble davantage. »

Leia et les réseaux sociaux

En plus d’être une créatrice, la jeune femme est aussi influenceuse. Elle est en effet très active sur les réseaux sociaux et a su tirer son épingle du jeu.

Il y a plus d’un an, son compte Instagram a explosé. Elle essaie de publier quotidiennement. « Quand j’ai atteint les 10 000 c’est là où tous les sponsorings sont arrivés. » Leia a donc deux casquettes, à la fois créatrice et influenceuse. Elle est très souvent invitée à des présentations presse ou soirées mode. « Tout est un peu mélangé, mais ça me plaît pas mal. J’aime bien ne pas être bloquée dans un monde. »

Leia fait attention à sa communauté, essaie de prendre soin des personnes qui la suivent. « C’est grâce à eux que je suis là. Il ne faut pas l’oublier. »

FullSizeRender

Elle est également présente et suivie sur Snapchat ou l’on peut découvrir les coulisses de sa marque et de sa vie.

Ce qui lui tient également à cœur, c’est la rédaction de son journal en parallèle de son e-shop. « C’est un journal parce que je n’accepte aucun partenariat dessus. » Elle écrit tous les textes et voulait quelque chose de frais, vrai et drôle.

« C’est ce qui a plu à la communauté. Sur Instagram J’ai une image un peu froide et hautaine. Ce qui n’est pas le cas en réalité. »  

C’est aussi grâce aux réseaux, que le succès de Diapers & Milk est là. L’expertise de Leia à ce sujet est donc très demandée. Elle a décidé d’organiser un workshop pour la rentrée afin de donner des clés pour le lancement d’une marque sur les réseaux et surtout comment booster son entreprise grâce à Instagram ou son blog.

« J’aime beaucoup aider ou donner des conseils mais je reçois tellement de demandes, que ce n’est pas possible de tout traiter. Grâce à cet évènement j’ai envie de prendre soin de chaque personne et de faire quelque chose de vraiment bien et cool. »

Pour le futur, la jeune créatrice souhaiterait que sa marque continue sur sa lancée, à grandir et qu’elle soit ponctuée de nombreuses collaborations.

Elle aimerait bien, un peu plus tard, certainement, lancer également en parallèle un label femme.  

« La femme c’est un truc à vraiment bien penser avant de se lancer. On me le demande tellement que je l’ai un peu en tête du coup. J’imagine bien me faire les sapes que je ne trouve nulle part… »

 

leiasfez-dm

Découvrez encore plus d’interviews influenceurs