Marie-Paola, photographe Street Style

Marie-Paola, photographe Street Style

Marie-Paola est une jeune photographe street style, elle court les fashion week européennes et internationales. Elle est également blogueuse et photographe de blogueuses (elle fait des portraits de ellesenparlent, elodieinparis, lauralovesclothes, deedeeparis etc.). Cela lui permet de se faire un nom dans le monde des influenceurs.

ellesenparlent-marie-paola-bertrand-hillion

lesringards-marie-paola-bertrand-hillion

Ses débuts dans la photographie

Après des études de commerce et des stages dans la communication de marques de luxe, elle décide de se lancer dans la photographie, domaine qui la passionne.

« J’aimais la photographie et je ne pensais qu’à prendre des jours pour aller aux  fashion week. Les week-ends, je photographiais mes amies blogueuses. »

elodiieinparis-marie-paola-bertrand-hillion

Marie-Paola, a ouvert son blog en 2010 lors de ses études à l’étranger. « J’ai commencé en Espagne à prendre les gens dans la rue ». Son blog marche bien. « C’était une autre époque. Il n’y avait pas Instagram, tout le monde allait sur les blogs. »

C’est son blog qui sera son premier espace d’expression et de partage.

Elle diffuse aujourd’hui ses photos de reportages à une agence de presse, ce qui lui permet de rester libre. « Ils ne me donnent pas de consigne. Quand j’ai un sujet, je l’envoie. Il n’y a pas de pression. Je suis hyper libre, je choisis où je veux aller. » Elle réalise également pas mal de photos d’illustration de Paris.

9J0A1408,xlarge.1445246190

La jeune photographe maîtrise parfaitement la lumière naturelle, ne fait pas de photo de nuit, ni de photo en studio, ni de nature morte. « Je photographie la vie, le mouvement, les personnes. »

rsimacourbe-marie-paola-bertrand-hillion

Photographier la fashion week

La première fois que Marie-Paola s’est rendue à une fashion week c’était par curiosité, elle a trouvé l’expérience géniale.

Elle sillonne aujourd’hui les fashion week de façon indépendante mais à ses frais. « J’essaie de m’arranger avec des gens que je connais sur place. Sinon on loue à plusieurs, on partage avec les autres photographes. »

Elle se lève tôt, se place à l’extérieur des défilés et shoote toute la journée, allant d’un défilé à un autre. « Je shoote les retardataires, les premiers qui sortent etc. Ça passe très vite. »

23,xlarge.1462735204

CSJH7,xlarge.1445334484

Lors de fashion week très prisée, comme Paris, il est difficile de se faire une place à travers les paparazzi, les groupies et autres curieux.

« C’est dur de faire en sorte que la photo donne l’impression que tu es seule avec le modèle. » Elle nous explique par exemple que lorsque la célèbre blogueuse Chiara Ferragni arrive, tout le monde court.

« Si tu n’as pas ta place dans les trois premières rangées de photographes, tu ne peux rien faire, il n’y a plus d’accès. C’est hyper stressant, tu cours, tu es essoufflée, fatiguée et énervée parce que les gens poussent. C’est un métier ! Vraiment ! »

12,xlarge.1445336154

Le soir elle retouche ses photos, les envoie à son agence et c’est reparti pour une nouvelle journée intensive. Cette ambiance Marie-Paola l’affectionne car c’est le côté reportage qui l’intéresse surtout. « Il n’y a pas de consigne, ni de règle, c’est la guerre. On capture des instants. »

Son compte Instagram

Sur Instagram, la jeune femme relaie ses photos « J’essaie d’alterner photos de mode et photos de là où je suis, Paris ou n’importe où.  Je ne veux pas que ce soit uniquement des photos de mode. »

Elle ne mentionne jamais les marques sur ses photos de street style. « Les marques au final on s’en fout, je veux que mes photos soient inspirantes, par exemple, une association de couleurs ou de formes.»

mariepaolabh0

Ses projets

Aujourd’hui, elle veut relancer son blog, faire des billets d’humeur, parler de ce qui lui tient à cœur afin qu’il devienne davantage un journal de bord. Même si elle continue le street style.

La jeune photographe souhaite également développer la photo-reportage sur des sujets qui lui importent.  Elle photographie par exemple beaucoup les manifestations.

March-against-Monsato-Paris-May-2016-8,xlarge.1464781250

« La mode, c’est glamour, ça fait rêver. Mais j’ai envie d’évoluer. J’ai toujours dit que j’avais envie que mes photos changent le monde. C’est pour ça que j’ai envie d’être influenceuse pour que ma voix compte et que je sois entendue. »

Son rêve serait de faire le tour du monde tout en faisant des reportages sur des évènements marquants. « J’ai besoin qu’il se passe des choses, par exemple la fête des morts au Mexique, le festival Holi en Inde, le Burning Man aux Etats-Unis. »

IMG-2626-2,xlarge.1445264770-1

En attendant de découvrir ses nouveaux reportages sur la route, nous continuerons à suivre ses publications streetstyle toujours très inspirantes.

 

Découvrez encore plus d’interviews influenceurs