Tout sourit à Raphaël Simacourbe

Tout sourit à Raphaël Simacourbe

Dans le monde de la mode et des influenceurs masculins, Raphaël Simacourbe occupe une place importante. Nous nous rencontrons autour d’un petit café près des Champs Elysées afin qu’il nous dévoile ses secrets.

Un parcours sans faute

Niveau expériences professionnelles, Raphaël peut faire des jaloux. Des stages chez Cartier, l’Oréal, un premier job chez Google et un business florissant sur ses réseaux, tout sourit à cet élève modèle qui nous inspire au quotidien par ses looks toujours très tendances.

Raphaël est diplômé d’une école de commerce depuis deux ans. Après des stages dans le luxe et la cosmétique, il entre chez Google en stratégie digitale. Avec son compte Instagram qui explose, Raphaël décide en juin dernier de tout plaquer pour se consacrer  à son propre business.

« Lorsque j’ai posé ma démission ça a été hyper difficile parce que quitter la plus belle boîte du monde d’un poste en CDI à 25 ans, pour se lancer sur un projet incertain où l’on ne sait pas de ce que sera fait demain, c’est quand même très risqué. »

Sa décision n’a toutefois pas été prise à la légère, à travers ses rencontres et ses expériences, il ne doute pas que c’est le moment ou jamais pour se lancer.

rsimacourbemontage

Ses premiers pas sur les réseaux sociaux

Le jeune homme commence à publier sur Instagram lorsqu’il se fait embaucher chez Google à Dublin il y a deux ans. « Au départ tu te fais charrier par tes potes et il faut accepter de se mettre en scène. » Mais très vite Raphaël trouve son style et son univers plaît. « Il n’y avait pas beaucoup de blogueurs homme sur le marché et les annonceurs ont commencé à me démarcher assez vite ».  Créant du contenu, les marques font de leur côté la promotion de son compte, sorte de cercle vertueux. L’aventure est lancée pour le jeune homme qui va devenir une référence homme mode en France, en quelques mois.

Raphaël travaille donc chez Google à Dublin la semaine et le week-end fait des allers-retours en France, shoote et s’occupe d’animer ses réseaux.  

« Le problème, c’est que quand tu as deux activités et un projet que tu aimes bien et qui marche en parallèle, c’est compliqué, tu ne peux pas te dédier entièrement aux deux correctement car tu n’es pas une machine. »

Son job lui plaît mais ce qui passionne le jeune homme, c’est de faire grossir sa communauté sur Instagram, décrocher des contrats et recevoir des mails de grandes maisons. En un an et demi, il décide donc de démissionner, soutenu par sa hiérarchie, il se lance dans le développement de son propre business. « Go For It », si ça marche tant mieux, sinon tant pis».

Processed with VSCOcam with hb1 preset

Fort  de son expérience en marketing digital, Raphaël offre aux annonceurs, en plus de son univers et de sa communauté, une expertise digitale non négligeable. « Je connais ce milieu, et je sais ce que les marques attendent de moi, j’ai cette expertise. »

Raphaël a un blog. « Il est surtout intéressant pour les marques qui ont besoin d’édito et d’un peu de référencement, je ne pense pas que les mecs soient friands des petites anecdotes qui peuvent intéresser les filles. » Il est également présent sur Snapchat et Twitter.

Les Ringards

Raphaël fait partie d’un nouveau collectif, les Ringards, avec trois autres instagrameurs influents, Romain Costa, Le-Petit-Français et Nicolas Simoes. « Ça s’est fait assez naturellement, il s’avère que l’on a sympathisé lors d’un voyage en février dernier, on a réfléchi et on a lancé le projet en juillet. On a chacun nos univers, notre patte. Et là, mine de rien, il y a déjà des marques qui nous contactent pour bosser ou faire des campagnes » Ils sont devenus très rapidement les 4 “it boys” de Paris dans le milieu.

tumblr_odwukxLa0t1u01apio2_1280

Raphaël et la mode

Le jeune homme a toujours aimé la mode et est passé par différents styles.

« Je me suis cherché, un peu comme tout le monde en fait. Je suis passé, au lycée, d’un style jogging Sergio Tacchini, aux slims, le style un peu rockeur. Je me mettais du gel dans les cheveux ça ne ressemblait à rien. J’ai eu les cheveux longs aussi. J’avais un bun il y a deux, trois ans parce que j’habitais à NY et tout le monde avait les cheveux longs.»

tumblr_nfpacwRipk1u01apio1_1280

Il forge son style en observant les influenceurs, ses proches ou les gens dans la rue. Il définirait son style comme hyper simple, portant beaucoup de basiques, jeans bruts, sneakers, en les mixant toujours avec une pièce plus haut de gamme. « J’aime accessoiriser ma tenue avec un beau sac ou des chaussures Berlutti, une belle veste en cuir, un blazer ou un chapeau que j’adore porter ».

Sa communauté reste amatrice de bons plans ou conseils mode et beauté. « On me demande par exemple souvent des tutos coiffures, ce que je mets sur mes cheveux pour que ça tienne tout en restant hyper naturels. » Il utilise un spray coiffant de la marque Label M. pour densifier sa crinière (comme ça, c’est dit).

Découvrez tous ses looks

Ses passions

Raphaël aime la musique, il joue de la guitare depuis 10 ans, surtout avec son frère qui chante et joue du piano. « On avait un petit studio où l’on enregistrait à la maison chez mes parents ». Le jeune homme adore voyager et son blog lui offre depuis quelques mois pas mal de nouvelles expériences dans le domaine.

« Je suis allé à Coachella au printemps. En avril, j’ai fait un trip dans les pays du Golfe, au Qatar, Abu Dhabi, Dubaï, Oman, dans des hôtels incroyables. J’étais seul, je suis allé à droite, à gauche, au fil des rencontres. J’adore faire de très beaux voyages dans des destinations un peu niches. »

Processed with VSCOcam with c1 preset

Pour la suite…

Raphaël est un peu en train de vivre son rêve. « Mon rêve c’était de créer un business, d’être mon propre boss et de gagner ma vie. L’aventure commence donc je peux dire que c’est un peu en train de se réaliser. »

Après 4 années de stages et boulots à travers le monde, il vit aujourd’hui à Paris avec sa copine, et il est ravi de ce retour aux sources. « Paris me manquait de fou. Parce qu’au final je n’ai jamais habité à Paris, mes parents sont à Versailles, c’est la première fois que je prends un appart à Paris et j’en suis très heureux. »    

Il profite de son nouveau quartier, le 11ème, en testant de nouvelles adresses. « Je découvre l’Est parisien. Je fais mes petites soirées avec ma copine, petits restos, séries tranquilles sur mon canap’, petit fifa avec mes potes. Je ne change pas mon train de vie. Je ne fais pas toutes les soirées, ça peut te desservir d’être trop présent et de vouloir être partout.  »

tumblr_nmc4c0Iirh1u01apio1_1280

Sa devise, « Let’s go with the flow. »  « C’est parce que jusqu’à présent tout s’est passé si naturellement, que ça m’a toujours porté et le destin m’a toujours sourit. »

Il reste quelqu’un de très souriant, avenant et plaisant.  « Là ce que je fais, ce qui m’arrive, ça peut arriver à tout le monde, dans le monde des blogueurs et blogueuses tu as de tout. Il faut seulement avoir un univers et une histoire à raconter. »

tumblr_nliol5FmV21u01apio1_1280

Découvrez encore plus d’interviews influenceurs